Page précédente
Financial Terms

Les charges : fixes ou variables?

Il y a différentes charges à prendre en compte par rapport à l'activité de l'entreprise. Elles sont de 2 types: fixes et variables. On parle de charges fixes lorsqu'elles sont indépendantes du niveau de production. Les charges variables, elles, dépendent du niveau de production de l'entreprise. Attention, ces charges sont différentes des charges directes et indirectes. Reconnaître vos types de charges va vous permettre de mieux les maîtriser et ainsi optimiser votre gestion.

AUTEUR

Mélanie Huin (Stagiaire marketing )

Partager cet article

        

Les charges variables, qu’on appelle aussi charges d’activité ou opérationnelles, sont liées au l’activité de l’entreprise. En effet, elles varient selon le volume d’activité : plus l’activité progresse, plus les charges variables sont importantes. Ce sont par exemple les dépenses réalisées pour confectionner le produit fini vendu par l’entreprise.
Parmi ces charges variables, on peut trouver les achats de marchandises, les achats de matières, la sous-traitance, l’emballage du produit fini, l’électricité.

Passons maintenant aux charges fixes. Ces dernières sont également appelées charges structurelles. Leur montant n’est pas modifié par le niveau de chiffre d’affaires. En effet, que vous vendiez un produit ou non, ces charges seront tout de même supportées par l’entreprise. Elles sont donc indépendantes du niveau de production. On peut citer comme exemple le loyer, les assurances, les abonnements, les amortissements des immobilisations, etc.
Il est essentiel de distinguer ces 2 charges car cela permet de déterminer certaines données clés liées à la rentabilité d’une entreprise.

Pour conclure, nous dirons donc qu’identifier et distinguer ces deux types de charges est essentiel pour analyser la rentabilité d’un produit, voire même de l’activité entière de l’entreprise.

On confond parfois ces charges avec les charges directes et indirectes : les charges directes sont les charges que l’on peut directement incorporer au coût de revient d’un produit ou d’un service, comme par exemple les matières premières qu’on a utilisées ou l’emballage du produit. Les charges indirectes, telles que le loyer, l’amortissement de la machine qui a été utilisée pour la fabrication, etc seront incorporées qu’après le calcul du coût de revient du produit.

 

Articles similaires

Financial Terms   Non classé

Envie d’entreprendre: comment allez-vous financer votre activité?

C'est décidé vous passez à l'action! Toutefois, votre projet ne va pas se financer tout seul. Dans HannaGo, l'étape du financement va vous permettre de réfléchir à cette fameuse question: comment vais-je financer les investissements indispensables au démarrage de ma société ? On vous en dit plus ici.

Lire cet article
Financial Terms

Le besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement est une notion complexe mais très importante, cette notion doit donc être bien comprise en tant qu’entrepreneur. Le BFR va impacter la trésorerie de votre entreprise et par conséquent, votre liquidité.

Lire cet article

Newsletter